La redevabilité et l’engagement citoyen : un tout indissociable.

Etre citoyen implique des droits et des responsabilités vis-à-vis de la société et de la nation. Un citoyen a le droit et la responsabilité de s’impliquer dans les processus de décisions qui concernent la vie de sa communauté, c’est d’ailleurs l’une des manifestations de la démocratie dans le sens de la démocratie participative. Mais la conscience de la nécessité de cet engagement citoyen ne vient pas d’elle-même, cela passe par l’éducation.

Certes, il n’y a pas qu’un seul acteur dans la société mais le projet « Redevabilité à Madagascar : de la théorie à la pratique » a choisi particulièrement de cibler les jeunes (de 18 à 30 ans) citoyens, œuvrant ou non au sein de la société civile, car ils sont censés être plus actifs, dynamiques, et surtout réceptifs à de nouvelles idées. Dans cette perspective, pour faire vivre la culture de la redevabilité et de la bonne gouvernance, quoi de plus pertinent que de renforcer la prise de conscience des jeunes pour qu’ils s’impliquent encoreplus à travers des actions concrètes afin d’atteindre cette fin.

En effet, la redevabilité n’est pas qu’un concept se limitant à la théorie mais doit devenir une réalité vécue, étant entendu qu’elle est la manifestation la plus palpable de l’engagement citoyen évoqué au début de cet article.Pour résumer, l’un ne va pas sans l’autre.

30/01/17

Rabeson Vololomalala Annie
Encadreur Analamanga